lundi 20 août 2007

Le millésime 2007 n'aura pas lieu (OK, si, mais il sera mauvais)

Je m'inquiète pour le millésime 2007. De retour à Paris sous un ciel gris et lourd avec une pluie et des températures frôlant - au grand maximum - les 13, 14 degrés, je vois mes chers Sancerre, Chablis et autres blancs et rouges de nos zones septentrionales glisser dans une aqueusité de mauvais aloi... Hélas pour les petits bébés nés dans ces temps funestes (pour le vin qui fêtera un jour leur année de naissance, je veux dire).

Entre-temps, je me console avec de pétulants exemples de millésimes plus amènes :

Bourgogne Chitry 2005 - Alice & Olivier de Moor : Voici une délicieuse découverte, qui n'était aucunement marqué par la rusticité ou le côté trop minéral ou acide des blancs « mineurs » du chablisien. Un vrai petit joyau de bourgogne blanc avec un bon supplément de gras.

Pommard "La Chanière" 2002 - Catherine & Claude Maréchal : Parfait, parfait, parfait de harmonie et de classicisme pommardien. Nous l'avons dégusté pendant un déjeuner en terrasse sous le soleil normand, accompagné de brochettes de bœuf et d'agneau ; j'avoue que nous l'avons jalousement gardé de notre côté de la table, laissant un médoc ou autre trôner bien au loin, pour les autres !...

6 commentaires:

pierre clavel a dit…

bonjour, mes cheveux se dressent sur la tete; nous avons commencé à rentrer des raisins hier et c'est magnifique; des roussannes dorées, juteuses, mures, pas de tri, pas un grain abimé, sucrées, demain les rolles et lundi des cinsault pour des rosés; il n'y a pas une goutte de pluie en languedoc depuis le 10 juillet.
2007 sera super en languedoc (en tout cas pour l'instant); heureusement que mes vins s'en vont loin et que je n'ai pas à subir ceux qui font l'opinion ici;
bonne journée

pierre clavel

Sharon a dit…

Je suis très contente de l'entendre ! En rouspetant contre le mauvais temps je ne voulais nullement nier la qualité des vins à venir.

Dans l'espoir de goûter les bons vôtres,
Sharon

Sharon a dit…

P.-S. Pour mémoire, j'avais dit "dans nos zones septentrionales" - je ne suppose pas que votre roussane pousse dans le chablisien ?

Sarmate a dit…

Ne vous en faites pas pour les bébés : il y a des années où le Bon Dieu réussit les vins, et d'autres où il se concentre sur les naissances !

(c'est en tout cas ce que je dis à mes enfants nés en 84 et 87...)

Et chapeau bas pour la beauté de votre français !

Sharon a dit…

Sarmate,

Pour ce qui est des mauvais millésimes, j'ai un ami qui est tellement amateur de vin qu'il ment systématiquement sur son année de naissance pour pouvoir fêter avec des crus plus dignes... :)

Et merci pour le compliment !

Sharon

Cécile M a dit…

Je travaille pour l'Interprofession des Vins de Bourgogne et je tiens à vous rassurer (sans chauvinisme) : 2007 est "sauvé des eaux" ! Pour preuve : le sourire est revenu sur le visage des vignerons et négociants depuis qu'ils commencent à goûter le fruit de leur travail ! Une fois encore, c'est septembre qui sauve la mise... mais surtout, les professionnels ont fait preuve de beaucoup de patience et de justesse dans leurs pratiques : ils ont attendu chaque parcelle, ils ont vendangé les rouges avant les blancs, interrompant même les vendanges une semaine pour être sûr que les blancs soient à leur top niveau... ils n'ont pas hésité à trié à la vigne et en cuverie, les vinifications se font tout en douceur et au final... on a des rouges fruités avec une belle couleur rouge cerise et des blancs typiques du Chardonnay. Il ne faudra pas négliger cette année au prétexte que la météo a été pourrie... il faudra goûter et juger sur pièce !