dimanche 23 mars 2008

Les méfaits de l'inattention




Ce matin : découverte catastrophique...

Vendredi soir, des amis sont passés. J'ai sorti plusieurs bouteilles de champagne, y compris un Raymond Boulard Tradition Brut Nature et un Pierre Moncuit Grand Cru "Moncuit-Delos"... Mais comme Sara est arrivée très en retard et que nous avions fini les deux bouteilles en question, je suis allée glisser une troisième bouteille dans le congélateur... Plus précisément, une bouteille de Fallet-Prévostat Extra-Brut.

Malheur. Ce matin, deux jours plus tard, j'ouvre le congélateur.

Quelle douleur ! Mon unique bouteille de ce cru qui m'a tellement séduite et charmée... Ce vineux breuvage, tout blanc de blancs d'Avize, qui me rappelle comme un petit écho du champagne Selosse.

Eh bien, il faudra que je m'en procure de nouveau. Quand j'aurai arrêté de pester contre moi-même...

2 commentaires:

Baraou a dit…

Heureusement c'est pas le Boulard qui a été si mal traité ! Francis en aurait été tout retourné.

Anonyme a dit…

Rhaaa le massacre !!! du champagne dans le congélateur ...
l'avizois fait la tête là! mdrrrr